Les Fonds régionaux d’art contemporain prêts à relever les défis de la décentralisation culturelle

La réunion annuelle de réflexion des Fonds régionaux d’art contemporain (FRAC) s’est tenue le mardi 8 mars au Centre Pompidou, avec la participation de Philippe Richert et de Sophie Joissains, présidente de la Commission Culture de l’Association des Régions de France.

Présidents et Directeurs des 23 FRAC ont débattu avec les élus des nouveaux défis de leurs institutions et de la réforme régionale.

Par la voix de Bernard de Montferrand, Président de l’association Platform qui regroupe les 23 Fonds, les FRAC ont exprimé leur volonté d’être une force de proposition au cœur de la politique culturelle et dans la nouvelle configuration des Régions. Ils ont indiqué qu’ils pouvaient être les fers de lance de l’identité des nouvelles Régions en inventant de nouvelles formes de coopérations.

Rendre les FRAC encore plus efficaces

Ils ont souligné que la condition de leur créativité et de leur dynamisme réside dans le respect de la proximité des publics et des réseaux et le maintien de la diversité de leurs implantations. Les personnalités invitées ont souligné le caractère essentiel des missions de service public des FRAC et la nature innovante de leurs actions de conquête de nouveaux publics. Elles ont insisté sur la nécessité de préserver leurs collections et leurs spécificités dans les évolutions à venir.

Le Président Richert a indiqué son soutien à l’action des FRAC et sa volonté d’engager un processus de concertation dans toutes les Régions pour rendre encore plus efficace un système qui a fait ses preuves.

Le Centre Pompidou par la voix de son Président a indiqué qu’il souhaitait associer les FRAC aux 40 ans de son institution.

PLATFORM_CP_mars2016

 

FacebookTwitter