Attentats: unité et solidarité

Les Régions s’associent pleinement au deuil national après les attentats qui ont meurtri notre pays vendredi 13 novembre.

Dans l’ensemble du pays, les Régions, leurs élus, leurs collaborateurs ont observé une minute de silence ce lundi à midi, comme ici en Bretagne ou en Midi-Pyrénées.

Ils pensent aujourd’hui d’abord aux victimes de ces actes de barbarie, les plus meurtriers jamais commis sur notre territoire depuis 1945, aux familles endeuillées.

En Ile-de-France, Région meurtrie,  une séance plénière extraordinaire s’est tenue ce lundi 16 novembre, pour rendre hommage aux victimes. La Région a annoncé qu’elle allait renforcer la sécurisation des 472 lycées publics franciliens, fréquentés quotidiennement par 500.000 élèves.

Alors que les formations politiques ont suspendu la campagne en vue des élections régionales des 6 et 13 décembre, les présidents de Région ont appelé à l’unité nationale face à cette terrible épreuve pour notre pays.

Ils font confiance aux autorités nationales, aux militaires, aux forces de police et de gendarmerie, aux services de renseignements pour prendre les mesures qui s’imposent contre le terrorisme.

Deuil national: de quoi s’agit-il?