Les fonds européens au service de la compétitivité des PME et de l’innovation

L’Etat et les Régions ont tenu le 11 février 2015 à la Région Ile-de-France un «Séminaire sur le soutien à l’innovation et à la compétitivité des entreprises dans le cadre de la politique européenne de cohésion pour 2014-2020».

Ce séminaire d’une demi-journée en présence de la Commissaire européenne en charge de la politique régionale Corina Cretu, de la Ministre du logement, de l’égalité des territoires et de la ruralité Sylvia Pinel, du secrétaire d’Etat aux Affaires Européennes Harlem Désir, du président de l’Association des Régions de France Alain Rousset, du Président de la Région Ile-De-France Jean-Paul Huchon ainsi que du Président de la Région Basse Normandie Laurent Beauvais et du Vice-président de Rhone-Alpes Jean-Louis Gagnaire a permis des échanges fructueux sur les orientations et les modalités d’une bonne mise en œuvre de la politique de cohésion dans ces domaines au cours des prochaines années.

Cette politique européenne s’articule étroitement avec les politiques nationales et régionales: l’innovation et la compétitivité des PME constituent ainsi les priorités d’intervention de la politique de cohésion en France puisque près de 40% du Fonds européen de développement régional (FEDER) attribué à la France y seront directement consacrés d’ici 2020. La France mobilise également 20% du FEDER sur la transition énergétique, 12% sur les technologies de l’information et de la communication.

Par ailleurs, 10% des crédits du FEDER et du Fonds social européen (FSE) des programmes des Conseils régionaux sont consacrés au développement urbain intégré et durable. Ces projets contribueront au développement économique des territoires les plus fragiles, tout en prenant en compte leurs spécificités sociales et environnementales.

Toutes les autorités françaises sont entièrement mobilisées au service de ces objectifs, maintenant que l’ensemble des programmes FEDER ont été adoptés par la Commission européenne, et notamment les Régions, désormais autorités de gestion pour le FEDER. et une partie du FSE.

Les félicitations de Bruxelles

Corina Cretu a d’ailleurs tenu à saluer la qualité du travail fourni par les autorités de gestion françaises sur la décentralisation des fonds européens. « La France est le seul pays européen à avoir adopté l’ensemble de ses programmes sur les fonds européens en 2014″, a noté la Commissaire chargée de la politique régionale. « Le défi était considérable. Je suis heureuse de la façon dont cela c’est passé entre l’Etat et les Régions. »

Au nom des Régions, Alain Rousset a remercié la Commissaire de sa confiance. « Cette démarche sur les fonds européens doit nous inspirer en France dans le cadre de notre histoire particulière », a remarqué le président de l’ARF.

Alain Rousset a insisté sur « le défi à relever » pour créer les emplois de demain: « accélérer l’innovation » et « penser innovation de rupture ».

Dans ce cadre, le représentant des Régions a rappelé l’importance de la décentralisation de ces politiques aux conseils régionaux, pour toucher « les dizaines de milliers de PME qui vont faire croître l’emploi ». « On ne peut pas s’occuper des territoires de Bercy, cela ne marche pas », a-t-il lancé.

Hôte de la réunion, Jean-Paul Huchon a témoigné pour sa part du caractère essentiel des fonds européens pour lutter contre les disparités territoriales, entre les Régions, et notamment pour réduire l’écart entre l’Ile-de-France et les autres Régions, mais aussi à l’intérieur du territoires régionales. « Construire l’avenir tout en réduisant les inégalités, cela joue en faveur de la croissance. L’Europe y contribue fortement », a conclu le Président de la Région Ile-de-France.

Télécharger le communiqué de presse

Dossier de presse fonds européens