Développement économique : la nouvelle agence doit être créée avec les Régions

L’agence nationale de développement économique dont la création a été annoncée aujourd’hui par le président de la République doit être un outil commun entre l’Etat et les Régions, pour la création et la croissance des entreprises sur tous les territoires.

Les Régions partagent l’ambition de développement économique de tous les quartiers fixée à cette agence, après les événements tragiques de début janvier.

Elles le partagent d’autant plus qu’elles agissent déjà fortement pour la création d’entreprises et le développement des PME et ETI partout sur leur territoire. Elles y consacrent chaque année plus de 2 milliards d’euros, contribuant ainsi à réduire les fractures territoriales.

Leur rôle majeur doit être encore renforcé par le projet de loi Nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe) examiné à partir du 17 février par l’Assemblée nationale. Ce texte leur donne notamment la compétence exclusive sur les aides directes aux entreprises.

La nouvelle agence créée par l’Etat doit donc réunir les moyens de l’Etat et les Régions pour cette mission essentielle : offrir les mêmes chances en matière d’emploi à tous les citoyens de la République et une espérance à tous nos jeunes.

Aux côtés de Bpifrance et de la Caisse des dépôts et consignations dont le Président de la République a annoncé leur participation à la création de cette nouvelle agence, les Régions doivent être étroitement associées à sa gouvernance et au choix de ses orientations stratégiques. Faute de quoi, cette agence ne serait qu’une structure de plus, qui doublonnerait avec les moyens mis en œuvre par toutes les Régions pour assurer le développement économique de leur territoire et l’accompagnement des PME et ETI, au risque de gaspiller l’argent public et d’être inefficace.

FacebookTwitter