Trains régionaux: l’étude pour l’acquisition du matériel roulant ferroviaire est lancée

L’association d’études sur le matériel roulant (AEMR) a été officiellement créée mardi 29 avril par les Régions Aquitaine, Bourgogne, Pays de la Loire, Picardie, Poitou-Charentes, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Rhône-Alpes, le Syndicat des transports d’Ile-de-France (STIF) et l’Association des Régions de France.

A l’heure où se prépare la réforme ferroviaire, les 8 Autorités organisatrices de Transport (AOT) régionales lancent une étude d’opportunité et de faisabilité relative à l’acquisition de matériel ferroviaire.

Au delà des économies d’échelle attendues, cette association vient conforter le rôle des Régions dans leur qualité d’AOT. Depuis la décentralisation des trains régionaux, les Régions et le STIF ont financé l’acquisition de plus de 2100 trains pour près de 11 milliards d’euros. Cela a permis d’augmenter l’offre de TER de 24% et la fréquentation de plus de 55% entre 2002 et 2012.

Une situation anormale

Pour autant, les Régions, qui ont financé les rames, ne sont pas pour l’instant propriétaires des trains. Frédéric Cuvillier, Secrétaire d’Etat en charge des transports, et Guillaume Pepy, Président de SNCF, ont d’ailleurs reconnu, le 29 avril lors de l’inauguration de Regiolis, que cette situation anormale devrait être corrigée lors de l’adoption de la réforme ferroviaire examinée au Parlement en juin prochain.

Par leur initiative, les Régions souhaitent, en toute indépendance, être des AOT de plein exercice, et assumer leurs responsabilités de commanditaires tout au long de la phase d’acquisition et de construction des trains.

Une étude d’un an

L’étude durera un an, entre septembre 2014 et septembre 2015. Elle vise à analyser le fonctionnement actuel du système d’acquisition des trains en France, comparer avec les autres modèles étrangers en Europe, et proposer un panorama de scenarii possibles pour rénover le processus de commande du matériel roulant. Un appel d’offres sera publié dans les prochaines semaines en vue d’accompagner les Régions et le STIF dans leur réflexion.

Le bureau de l’association est présidé par Jean-Jack Queyranne, Président de la Région Rhône-Alpes. Le secrétaire est Jacques Auxiette, Président de la Région des Pays de la Loire. Michel Neugnot, Premier Vice-Président de la Région Bourgogne, en est le trésorier. L’ARF en est membre d’honneur.

Lire le communiqué de l’AEMR