Cinq régions de la façade maritime coopèrent sur les énergies marines renouvelables

A l’occasion du salon international Thétis qui se tient actuellement à Cherbourg en Basse-Normandie, Laurent Beauvais, Président de la Région Basse-Normandie, Pierrick Massiot, Président de la Région Bretagne, Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Région Haute-Normandie, Christophe Clergeau, 1er Vice-président de la Région des Pays de la Loire, et Renaud Lagrave, Vice-président de la Région Aquitaine, s’engagent sur des propositions communes pour accélérer le développement de la filière industrielle des énergies marines.

Les Présidents des Régions Aquitaine, Basse-Normandie, Bretagne, Haute-Normandie et Pays de la Loire ont déclaré qu’ils seraient en particulier attentifs à la simplification des procédures administratives liées au développement des Énergies Marines Renouvelables et au financement du raccordement des sites de productions en mer.

En outre, les Régions agiront de concert au niveau européen, pour que les politiques industrielles et de recherche soutiennent plus fortement les EMR. « Dans l’année qui vient, nous mettrons en relation les centres de recherche de nos territoires, qui travaillent sur des problématiques liées aux EMR. Il s’agira d’encourager des projets collaboratifs, en lien direct avec les besoins des industriels. Ces travaux pourront ainsi être co-financés par les Régions. Nous souhaitons également développer une carte des formations tout au long de la vie. Elle permettra de suivre l’évolution de l’offre de formation du secteur et s’assurer qu’elle répond bien aux besoins des entreprises. Enfin nous développerons un partenariat entre grands industriels donneurs d’ordre et entreprises sous-traitantes locales afin que nos PME bénéficient du bon positionnement des industriels français dans les EMR sur les marchés internationaux. »

C’est dans le cadre des 34 plans industriels lancés par le Ministère du Redressement productif que les 5 Régions ont décidé de travailler ensemble avec les industriels, chefs de file du plan « énergies renouvelables ». Ce partenariat reste ouvert à d’autres Régions qui souhaiteraient les rejoindre. La France a pour objectif de produire 6 000 MW d’énergies marines à horizon 2020. Cette capacité de production représenterait l’équivalent de la consommation annuelle de 4,5 millions de foyers. Un premier appel d’offres sur l’éolien off-shore permet dès à présent le déploiement d’une puissance totale de près de 2 000 MW, un investissement de 7 milliards d’euros, et la création d’emplois industriels dans les régions Pays-de-la-Loire, Bretagne, Basse-Normandie et Haute-Normandie. Un deuxième appel d’offres pour les éoliennes en mer et un appel à manifestation d’intérêt sur les fermes pilotes d’hydroliennes sont actuellement en cours.