Ville: les Régions et l’Etat unissent leurs efforts

François Lamy et Alain RoussetLes Régions et le gouvernement unissent leurs efforts pour les quartiers populaires. François Lamy, Ministre délégué chargé de la Ville, et Alain Rousset, Président de l’Association des Régions de France, ont signé mercredi 13 février une convention cadre pour les quartiers prioritaires de la politique de la ville. Objectifs: mobiliser et cibler les fonds européens sur les quartiers qui en ont le plus besoin.

L’Etat et les Régions entendent agir ensemble face aux inégalités persistantes dont sont victimes les habitants des quartiers populaires. La programmation des fonds européens et la préparation des contrats de ville pour 2014-2020 offrent la possibilité d’un engagement résolu des Régions aux côtés de l’Etat et de l’ensemble des partenaires  et collectivités.

La convention signée mercredi 13 février au siège de l’ARF, première du genre pour le ministère et pour les Régions, prévoit deux séries d’engagements :

  • Cibler une partie des fonds structurels européens sur les priorités thématiques et territoriales de la politique de la ville

La contribution des fonds européens au développement des quartiers apparaît aujourd’hui relativement faible. Sur la programmation 2007-2013, le Fonds social européen (FSE) a bénéficié à hauteur de seulement 90 M€ aux quartiers (2% de l’enveloppe nationale). La contribution du Fonds européen de développement régional (FEDER) s’est élevée à 535 M€ (7% du total).

10% des fonds européens pour la politique de la ville

Les Régions, qui doivent devenir autorités de gestion des fonds structurels européens avec la nouvelle étape de la décentralisation, s’engagent à consacrer au minimum 10% du montant national de FEDER et de FSE au volet politique de la ville. Les crédits européens, fléchés en direction des intercommunalités abritant des quartiers prioritaires, soutiendront des politiques de développement urbain (équipements, rénovation, infrastructures) et de cohésion sociale (accès à l’emploi, réussite éducative, accès aux soins, lien social, développement économique…). « On a beaucoup saupoudré, l’objectif c’est de concentrer les moyens », a souligné François Lamy.

  • Associer les Régions dans les contrats de ville de nouvelle génération

Sur les 26 Régions, 14sont aujourd’hui parties prenantes des conventions de rénovation urbaine et 9 sont signataires des contrats urbains de cohésion sociale (CUCS)*. La convention prévoit une association en amont des Régions aux futurs contrats de ville, dont elles pourront être signataires. Les Régions seront appelées à intervenir en complément des crédits européens pour soutenir des actions de cohésion sociale et de rénovation urbaine dans les quartiers prioritaires. Elles pourront territorialiser leurs interventions dans leurs domaines de compétence (développement économique, transport, formation des jeunes) pour prendre en compte les difficultés spécifiques des quartiers.

Convention cadre entre l’ARF et le ministère délégué à la ville pour les quartiers prioritaires de la politique de la ville

* les 14 Régions parties prenantes des conventions de rénovation urbaine: Alsace, Aquitaine, Auvergne, Basse-Normandie, Bourgogne, Bretagne, Haute-Normandie, Limousin, Pays-de-la-Loire, Poitou-Charentes, Provence Alpes Côte d’Azur, Midi Pyrénées, Nord-Pas-de-Calais et Rhône-Alpes

Les 9 Régions signataires de CUCS: Alsace, Basse-Normandie, Bretagne, Franche-Comté, Limousin, Midi-Pyrénées, Poitou-Charentes, PACA, Rhône-Alpes