Les Régions s’élèvent contre l’augmentation du ticket de restauration universitaire

Par la voix d’Isabelle This Saint-Jean, Vice-Présidente de la Région Ile de France représentant l’ARF au Conseil d’Administration (CA) du CNOUS, les Régions avaient dit non, lors du dernier CA, à la proposition d’augmenter le prix du ticket de restauration universitaire faite par les représentants du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Cette position de l’ARF avait été déterminante quand on sait que les représentants de l’Etat réunissaient 13 voix face à 14 refus et 2 abstentions
Le vote démocratique des administrateurs a été bafoué sans sourciller par le nouveau ministre, Laurent Wauquiez, qui a décidé une augmentation de 1,7 %. Cette augmentation intervient simultanément avec celle des droits d’inscription comprise entre 1,7 et 3,6 % selon les formations, bien supérieure à l’inflation, creusant là encore les inégalités sociales.
On ne peut continuer de faire peser toujours davantage sur les seuls étudiants, qui voient leurs charges augmenter sans discontinuer depuis des années, le non respect des engagements de l’Etat.
Les Régions sont très attachées aux conditions de vie étudiantes, depuis la construction de logements jusqu’à l’accès aux soins, en passant par les transports, bien au-delà de leurs compétences obligatoires. Malgré le plafonnement de leurs ressources, elles refusent la précarité et assurent souvent le rôle de bouclier social face aux baisses de financements de l’Etat. De bonnes conditions de vie auxquelles chacun doit pouvoir prétendre, ce sont aussi plus d’étudiants mieux formés et moins de décrochages.
Les Régions appellent le tout nouveau ministre à prendre ses responsabilités. Ses premières décisions, malgré un discours apaisant, augurent mal de sa volonté de développer l’enseignement supérieur en France, pourtant plus nécessaire que jamais.